Gardiens des soins de santé publics (2019)

Dans le cadre de son 40e anniversaire, la Coalition canadienne de la santé a voulu rendre hommage à des personnes exceptionnelles pour leur travail remarquable axé sur des enjeux liés à la protection et à l’amélioration des soins de santé publics à l’échelle nationale ou ayant des répercussions partout au pays. Nous avons reçu des candidatures de très grande qualité venant de partout au Canada. Choisir seulement trois (3) gagnants s’est avéré très difficile. Voici donc les trois gagnants du Prix Gardiens des soins de santé publics.

 

Catégorie secteur communautaire

La candidature du gagnant du Prix Gardiens des soins de santé publics dans la catégorie secteur communautaire a été soumise par Chris Parson, coordonnateur de la Coalition de la santé de la Nouvelle-Écosse. Chris qualifie cet incroyable défenseur des droits de force motrice.

Après s’être débattu pour assurer des soins de longue durée adéquats à sa mère vieillissante, son beau-père et sa belle-mère, Ian Johnson devient recruteur pour Advocates for the Care of the Elderly, groupe de personnes âgées et de membres de leur famille déterminés à lutter pour des soins adéquats pour les aînés, particulièrement ceux recevant des soins de longue durée en établissement ou des soins à domicile.

Jusqu’au moment de prendre sa retraite en 2016, et pendant près de 20 ans, Ian travaille pour le syndicat Nova Scotia General Employees Union. Il participe au sein de nombreux organismes communautaires et est un pilier de la défense des soins de santé publics en Nouvelle-Écosse, y compris plus d’une décennie comme membre du conseil d’administration de la Coalition de la santé de la Nouvelle-Écosse.

Sa contribution au sein de la Coalition canadienne de la santé remonte à 1982. Il a été le deuxième président de la Coalition de la santé de la N.-É., et a joué un rôle actif dans la lutte contre la surfacturation chez les médecins et les frais d’utilisateurs dans le secteur hospitalier. Son premier contact avec la Coalition s’est fait lors d’un congrès à Ottawa en 1983 et, parmi les conférenciers, il y avait Tommy Douglas et Monique Bégin. Par la suite, il a participé à la campagne pour déterminer ce que devait devenir la Loi canadienne sur la santé. Ian a fait partie de la délégation de la Coalition canadienne de la santé et s’est exprimé au sujet de la législation proposée en 1984.

 

Catégorie secteur universitaire

La candidature de la gagnante du Prix Gardiens des soins de santé public dans la catégorie secteur universitaire a été soumise par le professeur YY Chen de l’Université d’Ottawa qui décrit la candidate comme universitaire de pointe dans le secteur du droit de la santé au Canada.

La professeure Martha Jackman a travaillé sans relâche pour attirer l’attention sur les nombreux obstacles systémiques à l’accès aux soins pour les personnes au Canada, et sur comment les éliminer. La professeure Jackman a contribué de façon importante dans les secteurs suivants : droits socioéconomiques, Charte canadienne des droits et libertés, et santé. Elle a rédigé de nombreux articles et chapitres de livres portant sur la protection et la promotion du système public de soins de santé au Canada, et sur le rôle de la Charte pour protéger le droit à la santé. Depuis longtemps, elle défend les droits socioéconomiques, y compris un droit positif aux soins de santé. La professeure Jackman a été conseillère juridique pour plusieurs organisations, y compris la Coalition canadienne de la santé lors de causes types, dont Chaoulli c. Québec. Elle est aussi ancienne membre du conseil d’administration de la Coalition.

 

Catégorie secteur syndical

La candidature de la gagnante du Prix Gardien des soins de santé publics dans la catégorie secteur syndical a été soumise par Julie White, membre du conseil d’administration de la Coalition, parce que le travail de cette personne a été significatif pour mettre en lumière l’importance de mettre en place, maintenant, un régime national d’assurance-médicaments et faire de cet enjeu une priorité nationale.

Depuis plus de 15 ans, Linda Silas travaille sans relâche pour promouvoir le régime public national d’assurance-médicaments. Sous sa présidence, la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers a rédigé plusieurs rapports détaillés sur cet enjeu, a fait pression sur les membres du Parlement à chaque fois qu’une occasion se présentait, et a influencé l’ensemble du mouvement syndical.

La détermination de Linda pour remporter la victoire de l’assurance-médicaments est évidente. Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada (CTC), a applaudi sa persévérance et son influence lorsque le CTC a lancé sa campagne pour le régime public d’assurance-médicaments.

 

Social Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interagissez:

Inscrivez-vous pour recevoir notre Bulletin et aider à préserver et améliorer les soins de santé publics pour tous

Nous joindre

Coalition canadienne de la santé