Les soins aux aînés

Aperçu

La plupart des personnes au Canada devront recourir aux soins aux aînés à un moment donné de leur vie. Ces soins comprennent les soins à domicile, les soins de longue durée, les soins palliatifs et l’assurance-médicaments. Le système de soins de santé du Canada n’est pas préparé à répondre aux besoins de la population vieillissante. L’accès aux soins aux aînés varie grandement au pays. Les temps d’attente, les critères d’admissibilité et les dépenses devant être assumées par la personne diffèrent selon la province ou le territoire.

Les soins aux aînés se retrouvent souvent en marge de la Loi canadienne sur la santé qui couvre seulement les services dispensés par les médecins et les hôpitaux. De nombreux soins aux aînés ont été privatisés et tous n’ont pas les moyens de payer.

En raison des réductions du financement, il y a moins de lits disponibles dans les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée. Dans certaines régions, les personnes attendent plusieurs années avant d’avoir une place dans un établissement. Or, plusieurs personnes âgées admises dans ces établissements pourraient demeurer dans leur domicile si elles avaient accès à des soins à domicile adéquats.

Le Canada a besoin d’une stratégie nationale pour assurer l’accès à des soins de qualité à toutes les personnes âgées, qu’importe leur lieu de résidence. Il faut agir maintenant pour assurer l’homogénéité du financement, des normes de soins et des niveaux de dotation dans tout le pays. Toutes les personnes du Canada méritent de vieillir dans la dignité et le respect.

Les détails

Les personnes âgées doivent assumer plusieurs dépenses et les soins aux aînés reçoivent des niveaux de financement très différents selon la province ou le territoire. Par exemple, les quotes-parts pour les soins de longue durée varient de 1 000 $ à 3 400 $ par mois. Pouvoir payer sa place dans un établissement public ou privé devient donc très préoccupant.

On observe un manque important de lit en soins de longue durée. Le Canada devra presque doubler le nombre de lits, d’ici 2035, pour répondre à la demande. Des dizaines de milliers d’aînés sont actuellement sur des listes d’attente pour les soins de longue durée. Ils occupent souvent un lit d’hôpital pendant qu’ils attendent. Cela engendre des retards et augmente les temps d’attente dans d’autres secteurs du système de soins de santé. Souvent, les personnes âgées sont obligées d’accepter le premier lit disponible dans un établissement de soins de longue durée, même si cet établissement est situé à des heures de route de leur famille et de leur collectivité.

La référence généralement citée pour assurer la qualité des soins de longue durée est de 4,1 heures de soins directs par résident, par jour. Toutefois, plusieurs lignes directrices provinciales et territoriales sont inférieures à cette norme ou ne renferment aucune norme précise.

La majorité des soins à domicile sont dispensés par des soignants naturels, la plupart étant des femmes. Un quart environ de personnes âgées reçoivent un type de soins à domicile, et seulement 6 % reçoivent des soins formels subventionnés par l’État. Les soignants naturels dispensent, en moyenne, 20 heures de soins par semaine. Ils le font souvent sans formation et sans soutien.

Les réductions du financement, la sous-traitance, la privatisation et les niveaux inadéquats de dotation ont un impact négatif sur la qualité des soins dispensés. Cela affecte aussi les conditions de travail des soignants.

Les soins aux aînés sont souvent dispensés par des travailleuses à temps partiel, occasionnelles ou temporaires. Cela affecte la continuité des soins et les personnes âgées ne peuvent forger une relation stable avec la personne soignante.

L’accès à des soins de qualité est particulièrement difficile pour les personnes âgées à faible revenu, racialisées, autochtones, et LGBTQ+, en raison des obstacles financiers et de la discrimination. L’accès aux soins aux aînés devrait être équitable. Comme les autres services de soins de santé, les soins aux aînés devraient être offerts en fonction du besoin et non pas de la capacité à payer.

Mises à jour

La Coalition revendique :

Une stratégie nationale des soins aux aînés qui établit les normes de soins et les niveaux de dotation pour tout le pays. Cette stratégie comprendra :

  • Des fonds fédéraux spécialement affectés aux provinces et territoires dans le cadre du Transfert canadien en matière de santé.
  • Le respect de normes nationales serait une exigence pour obtenir le financement du fédéral, et ces normes seraient similaires aux critères établis par la Loi canadienne sur la santé. Les soins aux aînés devraient être publics et s’appuyer sur les principes d’universalité, intégralité, accessibilité et transférabilité.
  • Une stratégie en matière de ressources humaines pour assurer une main-d’œuvre compétente dans le secteur des soins aux aînés, ainsi que des conditions de travail décentes pour les fournisseurs de soins.

Une stratégie nationale en matière de soins aux aînés afin d’obtenir un financement stable, et établir des normes de soins et des niveaux de dotation à l’échelle du pays, des provinces et des territoires qui inclue:

  • Des fonds fédéraux spécialement affectés aux provinces et territoires dans le cadre du Transfert canadien en matière de santé.
  • Des normes nationales, élaborées en consultation avec les provinces, les territoires, et les gouvernements autochtones, étant une condition préalable au financement fédéral afin d’assurer l’uniformité des niveaux de soins aux aînés partout au Canada.
  • Une stratégie en matière de ressources humaines pour assurer une main-d’œuvre compétente dans le secteur des soins aux aînés, ainsi que des conditions de travail décentes pour les fournisseurs de soins.

Passez à l’action

  • Une des façons les plus simples de faire avancer les choses est d’amorcer la conversation au sujet des soins aux aînés. Vous pouvez devenir un catalyseur de changement en partageant votre expérience des soins aux aînés avec les membres de votre famille, vos amis, collègues ou représentants élus. Encouragez les personnes autour de vous à faire de même.
  • Les témoignages constituent un outil puissant pour ne pas tenir pour acquis notre système public de soins de santé. Participez à notre kiosque en ligne en partageant votre vécu et vos expériences liées aux soins aux aînés.

Autres lectures

 

 

Interagissez:

Inscrivez-vous pour recevoir notre Bulletin et aider à préserver et améliorer les soins de santé publics pour tous

Nous joindre

Coalition canadienne de la santé